Green Life

Parce qu’être un millenial, c’est aussi choisir de sauver la planète.

Après quelques semaines de réflexion sur le sujet, j’ai décidé d’ouvrir une nouvelle page sur ce blog. Je pense qu’elle a tout à fait sa place ici, sachant que les lecteurs concernés par les chroniques sont le public visé pour cette nouvelle page. Ici, je vais tenter de vous montrer que nous pouvons, ensemble, faire le choix d’une planète en meilleure santé. C’est simple : vous êtes déjà écolo ? Venez trouver des tips que vous n’avez peut-être pas encore découverts. Vous voulez avoir un enfant ? Offrez lui un avenir sur cette planète, car il n’y a pas de planète B sur laquelle nous pourrons vivre. Vous vous moquer de l’écologie et de la sauvegarde de la Terre ? WHAT THE… Chacun ses choix, je ne ferai pas de commentaire là dessus. L’écologie n’est pas un effet de mode, le style « Green Life » est simplement la façon de vivre à adopter si nous voulons essayer de réparer les dégâts qui ont été causés en à peine 50 ans. Je suis réellement choquée par les personnes qui pensent que les trottoirs sont une poubelle, alors que c’est tellement simple d’agir différemment, et d’être conscient de l’impact que nous avons en tant qu’êtres vivants. N’oubliez jamais une chose : nous ne sommes que de passage ici. Ne laissez pas les espèces s’éteindre, ni les générations futures pâtir sévèrement de votre conduite.


« Il me semble que le monde naturel est la principale source d’excitation ; la plus grande source de beauté visuelle ; la plus grande source d’intérêt intellectuel. C’est la plus grande source de tellement de choses dans la vie, qui rend la vie digne d’être vécue. » David Attenborough

Pour changer mon mode de vie et passer à quelque chose de moins polluant et agir de façon plus consciencieuse, j’ai commencé par revisiter complètement mes placards. Je dois vous avouer que le nombre d’emballages plastiques qui y gisaient a contribué à ma prise de conscience. Faire ses courses en supermarché, ça veut dire acheter un paquet de pâtes et payer l’emballage plastique, donc quasiment non recyclable, pour le jeter ensuite. Dit comme ça, ça peut sembler absurde. Mais ce genre de choses est une habitude tellement ancrée en nous qu’il faut un peu de temps pour réagir. Les documentaires, les vidéos, et la tonne de lectures que j’ai engrangé m’a aidé dans ce changement de mode de vie. Les rencontres également ! Bref, passer d’un mode de vie largement façonné par la société de consommation dans laquelle nous baignons depuis toujours, à un mode de vie plus sain et écologique, ça demande du temps, de la motivation, et surtout de la patience. Si vous êtes prêts à vous investir pour vous-même et pour la planète, c’est à bras ouverts que je vous accueille et répondrai à toutes vos questions dans les commentaires ou même sur les réseaux.

Recette de lessive maison

Ultra facile à réaliser, c’est une recette que j’utilise pour fabriquer ma propre lessive. Le coût est bien inférieur aux lessives que l’on trouve dans le commerce et qui sont bourrés de produits chimiques et polluants. C’est une des premières étapes à réaliser pour passer au mode de vie « Green » !

Ingrédients :

  • 30 grammes de savon de Marseille (minimum 70%) râpé ou en copeaux
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 15 gouttes d’huile essentielle (à choisir selon votre préférence, perso j’ai opté pour lavande)
  • 2 bouteilles en verre vides et propres

Recette :

Faire bouillir 1,5 litres d’eau dans une casserole. Hors du feu, ajoutez le savon et remuez avec une cuillère en bois jusqu’à ce que les copeaux de savon aient fondu. Dans un petit récipient à côté, ajoutez le bicarbonate et l’huile essentielle, un peu d’eau, et mélangez avant d’ajouter ce contenu dans la casserole.

Mélangez une dernière fois le tout, puis versez le contenu de la casserole dans les deux bouteilles en verre. Laissez reposer 24 heures avant de les fermer. C’est terminé ! Ultra rapide non ? Une fois le moment venu, versez l’équivalent d’un bouchon de lessive dans la machine.

Source : Pinterest

Les petits gestes simples à adopter

Changer son quotidien pour un mode de plus plus écologique et zéro déchet ne doit pas se faire du jour au lendemain. L’essentiel, c’est d’ancrer vos nouvelles habitudes pas à pas, pour qu’elles fassent partie intégrante de votre vie sur du long terme. Je vous propose une liste de petits gestes simples, de petits détails qui, une fois assemblés, font vraiment la différence :

  • La brosse à dent en bambou : biodégradable et plus économique qu’une brosse à dent en plastique. Les poils sont plus souples, et abîment donc beaucoup moins vos gencives.
  • Les cotons tiges en coton bio et papier : leur tige en papier ou carton remplace les tiges en plastique (qui font partie de ces petits objets du quotidien qui polluent tant notre planète.) Pas plus chers que des cotons tiges basiques, ils sont tout aussi efficace.
  • Les pailles en acier : STOP les pailles en plastique ! De la même manière que les cotons tiges ou les brosses à dent, les pailles en plastique polluent outrageusement. En optant pour les pailles en acier, vous pourrez les réutiliser quasiment à l’infini. Pour les nettoyer, un mini goupillon peut se trouver sur Internet (exemple : Kazidomi).
  • La cup : c’est genre LA solution pour pallier aux tampons classiques (qui, rappelons-le, sont bourrés de javel, de chlore, etc.) et aux serviettes hygiéniques industrielles (dont la composition est tellement chimique :O). En silicone, elle est réutilisable pour la plupart des modèles pendant 5 ans ! Imaginez les économies que vous allez faire…
  • Les serviettes hygiéniques lavables : de même que la cup, ces serviettes sont un indispensable pour une salle de bain ZD. Vous pouvez même les fabriquer avec du coton éponge et du tissus.
  • Le sac en tissus : déclinable dans toutes les tailles et pour tout type d’achat, le sac en tissus est l’élément basique à avoir toujours avec vous quand vous allez en course. De cette manière, vous pourrez faire une croix sur un bon nombre de pochette plastique ou papier, que vous auriez jeté en rentrant à la maison.
  • L’essuie-tout et les serviettes de table en tissus : retour aux temps des grands-parents qui s’essuyaient la bouche avec une serviette en tissus ! Ils avaient tout compris. Lavables et réutilisables pendant très longtemps, ces serviettes et essuie-tout sont l’alternative aux serviettes en papier et sopalin. Des modèles très sympas sont dispo chez Sostrene Grene !
  • Le savon solide : rien n’est plus simple à adopter, et pourtant, encore tellement de gens achètent des gels douches avec bouteilles en plastique. Le savon en bloc est facile à transporter, zéro déchet, utile même pour laver des habits, bref, c’est la base à avoir dans sa douche.

La liste est encore très longue… Pour vous rendre compte de ce que vous pouvez changer au quotidien, essayez de visualiser et répertorier tous les objets emballés dans du plastique chez vous. Le résultat est affolant non ? Et bien, pour quasiment tous ces objets, une alternative écologique est possible. Il ne reste plus qu’à vous lancer !

Source : Pinterest

Recette de baume à lèvres fait maison (10 minutes chrono !)

Dans ma démarche zéro déchet et réduction des achats en grandes surfaces et commerces, je me suis intéressée de près aux cosmétiques. Les baumes à lèvres de nombreuses grandes marques contiennent… Des perturbateurs endocriniens, ET des huiles minérales cancérigènes. Sympa hein ? Je me suis donc penchée de plus près sur le baume à lèvres fait maison. Après avoir acheté les ingrédients, je me suis lancée dans une première recette. Résultat, 10 minutes après, j’avais mon premier pot de baume à lèvres fait maison, naturel, et dont je connaissais parfaitement la composition. C’est non seulement rassurant de savoir ce que l’on applique sur notre peau (surtout la bouche, dont les produits appliqués sur les lèvres sont susceptibles d’être ingérés) mais aussi très gratifiant de pouvoir se dire « Ce cosmétique, c’est moi qui l’ai fait ». La recette est réellement très simple, il suffit d’être minutieux(se) dans les mesures. Je vous la met ici :

Ingrédients (pour un petit mot d’environ 10 ml) :

  • une petite casserole
  • un petit pot parfaitement propre
  • 1 c.a.c. de beurre végétal pur (j’ai pris du beurre de karité)
  • 1 c.a.c. d’huile végétale (huile de coco perso mais vous pouvez utiliser de l’huile d’amande, d’olive, de carotte, etc)
  • 1/2 c.a.c. de cire en paillettes (cire d’abeille pour moi)
  • 2 gouttes de vitamine E (s’achète en pharmacie)
  • En option : 2-3 gouttes d’huile essentielle (j’ai opté pour de l’Ylang-Ylang) – vous pouvez aussi ajouter du colorant naturel ou même un arôme.

Recette :

1 – Dans la petite casserole, versez le beurre végétal, l’huile et la cire. Faites chauffer à feu doux et mélangez jusqu’à ce que tout soit bien fondu.

2 – Ajoutez la vitamine E et les ingrédients optionnels (pour moi, l’huile essentielle).

3 – Versez le tout dans le petit pot et laissez refroidir à température ambiante jusqu’à ce que le baume soit solidifié.

La recette est terminée ! Et vous pouvez conserver ce baume 10 à 12 mois sans soucis, grâce au conservateur naturel qu’est la vitamine E.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s